Blog

L'économie marocaine en bref du Vendredi 06 Mai 2022

1. Indice de recommandation client: Wafasalah à la première place : « Wafasalaf, filiale du Groupe Attijariwafa Bank et de Crédit Agricole Consumer Finance, arrive à la première place avec un Indice de Recommandation Client record de +46 dans le cadre d’une étude menée par le cabinet international IPSOS. Cette étude, basée sur un échantillon représentatif, constitué de clients « Particuliers » détenteurs d’un crédit à la consommation, a permis de sonder ces derniers via un recueil téléphonique. Les résultats ont été calculés sur la base de la satisfaction client, l’effort déployé lors de la souscription au prêt, la recommandation client et l’intention de fidélité de ces derniers pour les deux prochaines années. Le taux de satisfaction client affiche ainsi une note moyenne de 8,4/10, quand l’Indice de Recommandation Client (IRC) obtient un score de +46 en 2021. Des évolutions significatives qui permettent à Wafasalaf de se hisser en première position en termes d’IRC atteignant ainsi un niveau record ».
2. Les IDE en hausse de 56% au T1 : « Le flux net des Investissements Directs Étrangers (IDE) a atteint 3,86 milliards de DH à fin mars dernier, en hausse de 56% par rapport à la même période en 2021, indique l'Office des changes dans ses indicateurs des échanges extérieures. Les recettes des IDE ont enregistré une hausse de 7,8% totalisant 6,74 milliards de DH à fin mars 2022 contre 6,25 milliards de DH un an auparavant. De leur côté, les dépenses ont reculé de 23,8% sur la même période. Pour sa part, le flux net des Investissements Directs Marocains à l’Étranger (IDME) a atteint 4,5 milliards de DH au terme des trois premiers mois de l'année 2022, soit un repli 15% en glissement annuel. Par ailleurs, les cessions de ces investissements, elles ont porté sur un montant de 3,39 milliards de DH en recul de 12,6%, le flux net des IDME reculant de 21,5% ».
3. Echanges extérieurs: Le déficit commercial se creuse : « Le déficit commercial du Maroc s'est accentué à fin mars. Il a atteint -66,57 milliards de DH, en hausse de 42,9% par rapport à la même période en 2021, selon l'Office des changes. Dans le détail, les importations ont atteint 165,55 milliards de DH au titre des trois premiers mois de l'année en cours, contre 123,42 milliards de DH à fin mars 2021, soit une hausse de 34,1%, tandis que les exportations ont augmenté de 29% se situant à 99,98 milliards de DH à fin mars contre 77,52 milliards DH en 2021, précise l'Office. Dans ces conditions, le taux de couverture recule de 2,4 points pour s'établir à 60,4% contre 62,8% ».
4. Mutandis démarre l’exercice en trombe : « Le chiffre d’affaires consolidé de Mutandis a augmenté de 40% au premier trimestre, selon les résultats dévoilés par la société. A fin mars dernier, l’accélérateur des marques a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 422 millions de DH porté par la hausse dans les activités "Détergents" et "Bouteilles Alimentaires". Dans le segment "Détergents", le chiffre d’affaires a atteint 144 millions de DH, en croissance de 5%, alors que l’activité "Bouteilles Alimentaires" a réalisé des revenus de 59 millions de DH (+39%). Au T1 2022, le CA de Season brand s’est établi à 108 millions de DH, en hausse de 16% ».
5. Banques participatives: Le grand bond des financements : « Les financements accordés par les banques participatives ont enregistré une forte hausse en mars dernier. Selon la banque centrale, ils ont bondi de 37,1% en glissement annuel à près de 20 milliards de DH Dans le détail, le secteur immobilier s’accapare de 17,15 milliards de DH. Suivent la consommation (1,17 milliard de DH), l’équipement (1,91 milliard DH) et la trésorerie (85 millions de DH). De leur côté, les engagements des banques participatives ont atteint environ 7 milliards de DH auprès des banques, et ce, sous forme principalement de refinancement à travers le produit de "Wakala bil Istithmar" et de dépôts à vue reçus des banques mères, souligne Bank Al-Maghrib (BAM). Les comptes chèques et comptes courants ont, quant à eux, grimpé de 31,8% à plus de 5,6 milliards de DH, alors que les dépôts d’investissement se sont situés à 1,64 milliard de DH ».