Blog

L'économie marocaine en bref du Mercredi 04 Mai 2022

1. Public: l’augmentation du SMIG nécessite 191 MDH par an : « L’augmentation du salaire minimum (SMIG) pour les fonctionnaires de l’Etat et des établissements publics à caractère administratif nécessite une enveloppe de 191 millions de dirhams en faveur de 50.000 bénéficiaires, a souligné samedi le ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, Younes Sekkouri. Cette révision à la hausse du SMIG du secteur public pour atteindre un montant net de 3.500 dirhams vise à améliorer la situation matérielle des fonctionnaires classés dans les basses échelles, a-t-il ajouté dans une allocution à l’occasion de la fête des travailleurs, notant que cette mesure devra entrer en vigueur le 1er septembre 2022 ».
2. CNSS-Covid: 75,31 MDH mobilisés annuellement : « Un montant de 75,31 millions de dirhams sera consacré annuellement aux assurés de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) affectés par les répercussions de la pandémie de Covid-19, a indiqué le ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, Younes Sekkouri. Ce coût financier sera pris en considération dans la réforme générale du régime de la retraite et de la CNSS, a-t-il ajouté samedi dans une allocution à l’occasion de la Fête des travailleurs ».
3. Marché monétaire: Le besoin de financement des banques en hausse : « Le besoin de financement des banques sur le marché monétaire a augmenté de 10,8 milliards de DH pour s'établir à 91,3 milliards de DH durant la période allant du 22 au 28 avril, indique Attijari Global Research (AGR) dans sa note "Weekly Hebdo Taux - Fixed Income". Selon l'analyste, "le marché monétaire demeure équilibré grâce à l'interventionnisme de la Banque Centrale à travers ses opérations principales et à plus long terme. Celles-ci s'établissent en hausse de 10,8 milliards de DH en une semaine à 91,3 milliards de DH et ce, à la veille du Aïd el-Fitr, satisfaisant la totalité de la demande bancaire en liquidité" ».
4. Marché obligataire: la hausse des taux se poursuit : « La dynamique haussière des taux s'est poursuivie sur le marché obligataire primaire durant la période allant du 22 au 28 avril, selon Attijari Global Research (AGR). "Tenant compte des exigences de rentabilité toujours élevées des investisseurs durant cette 1ère séance d'adjudication du mois de mai, les taux poursuivent leur mouvement haussier. Ainsi, le rendement de la maturité 26 semaines s'est inscrit en hausse de 8 pbs (points de base) à 1,57%", souligne AGR dans sa récente note "Weekly Hebdo Taux - Fixed Income". AGR note également la même orientation haussière a été observée sur le marché secondaire, à l'exception d'un mouvement légèrement baissier sur le segment LT (long terme) ».
5. EEP: Délais de paiement à 37,9 jours : « La moyenne des délais de paiement déclarés par l’ensemble des Etablissements et entreprises publics (EEP) a atteint 37,9 jours à fin mars 2022, contre 38,4 jours à la même période de 2021, selon la Direction des entreprises publiques et de la privatisation (DEPP) relevant du ministère de l’Economie et des Finances. « Le ministère de l’Economie et des Finances a publié, le 29 avril, les délais de paiement déclarés par les EEP concernant le mois de mars 2022 et ce, au niveau de la rubrique de l’Observatoire des Délais de Paiement sur le portail dudit ministère », indique la DEPP dans un avis ».