Blog

L'économie marocaine en bref du Mardi 03 Mai 2022

1. Les OPCI marocains ont récolté plus de 22,58 MMDH à fin mars : « L’actif net des Organismes de placement collectif immobilier (OPCI) a atteint plus de 22,58 milliards de dirhams (MMDH) à fin mars dernier, en hausse de 4,59% par rapport à fin 2021 (Year-to-date), selon l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC). Le nombre de fonds OPCI s’est établi, à cette date, à 28, dont un (1) agréé en février et disposant d’un capital initial à la constitution de 320 millions de dirhams, précise l’AMMC qui vient de rendre public les indicateurs mensuels du marché des capitaux pour le mois de mars 2022. Pour ce qui est des organismes de placement collectif en capital (OPCC), leur actif net a baissé, en year-to-date, de 0,27% à plus de 1,39 MMDH à fin janvier 2022, fait savoir la même source ».

2. Le Maroc obtient 14,3 M$ de l’OPEC Fund pour le financement du gazoduc Nigéria-Maroc : « Nadia FETTAH, Ministre de l’Economie et des Finances a procédé, par échange de correspondance, avec Abdulhamid Al khalifa, Directeur Général de l’OPEC FUND et Amina BENKHADRA, Directeur Général de l’ONHYM, à la signature de la documentation juridique relative au financement, d’un montant de 14,3 millions de dollars, accordé par l’OPEC FUND à l’ONHYM au titre de sa contribution au financement de la deuxième phase de l’Etude d’avant-projet détaillée (FEED – Front-End engineering design » du Gazoduc reliant la République Fédérale du Nigéria et le Royaume du Maroc (Projet NMGP). L’étude, cofinancée avec la Banque Islamique de développement (BID), consiste à élaborer la documentation pour l’exécution du projet du Gazoduc Nigéria-Maroc et à finaliser les analyses techniques, financières et juridiques y afférentes ».
3. Le marché publicitaire marocain se ressaisit pendant le ramadan : « Si le Ramadan est traditionnellement un marché juteux pour les annonceurs et les professionnels du monde de la publicité, au vu des audiences qu’il génère sur les différents médias, la dynamique enclenchée cette année, post-crise, reflète un retour en force des investisseurs confiants et plein d’optimisme mais aussi vigilants. Souvent, les pics plus ou moins notoires des investissements publicitaires réalisés durant le mois de Ramadan au Maroc sont corrélés aux changements des habitudes de consommation. En effet, la tendance haussière enregistrée pendant le mois sacré en termes d’investissements publicitaires se confirme encore cette année, où le marché a réalisé une hausse à deux chiffres ».
4. La ZAE d’Al Hoceima attire 7 nouveaux projets d’investissement : « La zone d’activité économique (ZAE) d’Aït Kamra, dans la province d’Al Hoceima, s’est renforcée avec l’installation de sept nouveaux projets, d’un investissement global d’environ 65 millions de dirhams (MDH). Quatre de ces projets, qui font l’objet de sept conventions signées le 21 avril au Centre régional d’investissement de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CRI-TTA), relèvent du secteur de l’agroalimentaire, et deux concernent le secteur des matériaux de construction et des travaux publics, tandis qu’un projet porte sur le secteur des services ».
5. Un actif sous gestion de 596,7 MMDH à fin mars pour les OPCVM marocains : « L’actif sous gestion des Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) s’est établi à 596,7 milliards de dirhams (MMDH) à fin mars 2022, en hausse de 0,64% par rapport à fin 2021. Par rapport à fin février 2022, l’actif sous gestion des OPCVM ressort en baisse de 0,58%, indique l’Association des sociétés de gestion et fonds d’investissement marocains (ASFIM) dans sa lettre mensuelle d’information de mars 2022. Ce repli s’explique par la décollecte nette de plus de 600 millions de dirhams (MDH) qui a concerné principalement les OPCVM OMLT (obligations moyen et long terme), note l’Association ».