Blog

L'économie marocaine en bref du Lundi 09 Mai 2022

1. Les réserves en devises du Maroc se rapprochent des 330 MMDH : « Le dirham s’est apprécié de 0,18% face à l’euro et s’est déprécié de 0,33% vis-à-vis du dollar américain durant la période allant du 28 avril au 4 mai 2022, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Au cours de cette période, aucune opération d’adjudication n’a été réalisée sur le marché des changes, indique la Banque centrale dans son récent bulletin hebdomadaire, notant qu’au 29 avril 2022, les avoirs officiels de réserve se sont établis à 329,2 milliards de dirham (MMDH), en hausse de 0,1% d’une semaine à l’autre et de 8,3% en glissement annuel. Au cours de la même période, l’encours global des interventions de Bank Al-Maghrib ressort à 91,5 MMDH, dont 49 MMDH sous forme d’avances à 7 jours sur appel d’offres, 21,2 MMDH à travers les opérations de pension livrée et 21,3 MMDH dans le cadre du programme de soutien au financement de la très petite, petite et moyenne entreprise (TPME) ».
2. Le CMC anticipe un taux de croissance de 1,8% pour le Maroc en 2022 : « Le Centre Marocain de Conjoncture (CMC) table sur un taux de croissance économique de 1,8% en 2022, soit un écart d’environ 2,3 points par rapport à la prévision du premier scénario exploratoire. « Le Produit Intérieur Brut devrait évoluer de 1,8% pour atteindre le niveau de 1.335 milliards de dirhams aux prix courants correspondant à 4.050 dollars environ par tête », a indiqué le CMC dans sa récente note « INFO CMC ». Néanmoins, a prévenu le CMC, il est difficile d’avancer et de projeter un scénario suffisamment fiable des performances macroéconomiques de l’économie nationale dans un contexte international atypique. Sur la foi des indices prémonitoires enregistrés ces premiers mois de l’année, les secteurs secondaire et tertiaire contribueraient respectivement par environ 3,2 % et 3,6% à la croissance du PIB en volume, a estimé le CMC. Pour ce qui est de l’inflation, elle serait estimée à 4% sur toute l’année, avec une hausse de l’indice des prix à la consommation relevé au mois de mars 2022 de l’ordre de 5,3% par rapport au niveau du mois de mars de l’année écoulée. « Cette inflation est la conséquence de l’envolée des cours des produits énergétiques et de l’augmentation subite et spectaculaire des prix des autres matières premières et des produits alimentaires enregistrées à la suite du déclenchement de la crise ukrainienne », a expliqué le Centre ».
3. 1/3 des Marocains souhaitent changer d’emploi : « Près d’un tiers des Marocains souhaitent faire un changement d’emploi en 2022, ressort-il d’une étude publiée par le Groupe « Sunergia ». Ainsi, environ 32% des actifs interrogés ont affirmé vouloir un nouveau job, précise l’étude intitulée « Les Marocains envisagent-ils un changement d’emploi en 2022 ? ». « Les jeunes interviewés semblent être plus concernés par cette tendance. Ainsi, 44% des 18-24 ans ont affirmé vouloir changer d’emploi contre 22% seulement des 45-54 ans », relève la même étude. « Plusieurs raisons peuvent motiver un changement d’emploi chez les Marocains en 2022, des attentes qui évoluent, une perte de motivation ou encore un manque de perspectives d’évolution », explique l’étude. En tout cas, plus de 6 cadres sur 10 ont déjà envisagé une reconversion professionnelle, c’est la conclusion principale d’une étude menée par Rekrute, publiée en 2021, rappelle la même source ».
4. Le Groupe migratoire mixte permanent maroco-espagnol reprend du service : « Le Groupe migratoire mixte permanent maroco-espagnol s’est réuni vendredi à Rabat, sous la présidence de Khalid Zerouali, Wali directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère de l’intérieur et de Jesus Perea Cortijo, secrétaire d’Etat des Migrations, en présence de Rafael Pérez Ruiz, secrétaire d’Etat à la Sécurité et Angeles Moreno Bau, secrétaire d’Etat aux Affaires extérieures et mondiales. Cette réunion intervient dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route élaborée lors de la visite au Royaume, en avril 2022, de Pedro Sanchez, président du gouvernement espagnol, précise le communiqué conjoint rendu public à l’issue de cette rencontre. Lors des discussions qui ont abordé le partenariat migratoire dans sa globalité, les deux parties se sont félicitées de « la reprise de leurs réunions migratoires qui ont toujours consacré la confiance et la responsabilité partagée », souligne la même source. Ainsi, ajoute le document, en termes de coopération opérationnelle, la partie espagnole a exprimé ses remerciements aux autorités marocaines pour « les efforts d’envergure » déployés en matière de lutte contre la migration illégale avec « des résultats tangibles ». Face aux défis partagés induits par l’action des réseaux de trafic des migrants et l’environnement régional instable, les deux parties ont décidé de renforcer leurs mécanismes de coordination et d’échange d’informations, à travers notamment la rénovation des modalités de travail commun au niveau des Centres de coopération policière, des officiers de liaison et des patrouilles mixtes ».
5. L’opération de soutien exceptionnel supplémentaire aux transporteurs lancée ce lundi : « Le ministère du Transport et de la Logistique a annoncé le lancement, à partir du lundi 09 mai, de l’opération d’inscription pour l’obtention du soutien exceptionnel supplémentaire destiné aux professionnels du transport routier. Cette opération d’inscription se déroulera via la plateforme mouakaba.transport.gov.ma, précise vendredi le ministère dans un communiqué. Elle s’inscrit dans le cadre de la décision prise par le gouvernement lors de la réunion de son conseil, le 28 avril, concernant l’octroi d’un soutien supplémentaire au profit des professionnels du transport routier, en vue de préserver le pouvoir d’achat des citoyens, compte tenu de la conjoncture actuelle marquée par la hausse des prix des carburants, souligne le communiqué ».