Blog

L'économie marocaine en bref du Vendredi 9 Avril 2021

1. Le FMI prévoit une croissance de 4,5% de l’économie marocaine en 2021 : « L’économie marocaine devrait enregistrer un taux de croissance de 4,5% en 2021, selon les nouvelles projections du Fonds monétaire international (FMI). Dans son dernier rapport semestriel sur les Perspectives de l’économie mondiale publié mardi, le FMI anticipe une croissance de 3,9% pour 2022. Cette prévision de reprise de 2021 demeure inférieure à celle de 5,2% annoncée par le ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration lors du dernier Comité de veille économique du 02 avril 2021, et celle de 5,3% annoncée par le Gouverneur de Bank Al-Maghrib lors du dernier conseil de cette institution le 23 mars 2021. Ces dernières tiennent compte notamment d’une saison agricole meilleure que prévu et du déroulement favorable de la campagne de vaccination contre la Covid-19 ».
2. Marché des changes: le dirham s'apprécie face au dollar : « Le dirham a marqué, au cours de la semaine allant du 29 mars au 02 avril 2021, une appréciation face au dollar de 0,12% à 9,046, selon Attijari Global Research (AGR). Cette évolution est expliquée exclusivement par un effet marché de -0,11% contre -0,01% pour l'effet panier, indique AGR dans sa note hebdomadaire "MAD Insights – Currencies", précisant que le spread entre le cours de référence du dirham et son cours central se creuse de 10,7 points de base en une semaine, passant à -4,11%. Toutefois, la position de change des banques s'est contractée cette semaine à 1,4 milliard de dirhams (MMDH), contre une moyenne de 3,4 milliards de DH une semaine auparavant ».
3. Lafarge Holcim Maroc: La cimenterie d’Agadir bientôt en service : « La nouvelle usine de LafargeHolcim Maroc implantée à Agadir sera bientôt opérationnelle. Son lancement est prévu en juillet prochain, selon le cimentier. L’usine, dont l’investissement atteint 3 milliards de DH, permettra d’accompagner le développement de Souss-Massa et des provinces Sud du Royaume qui connaissent un essor — économique important, indique-t-on. Elle dispose d’une capacité de production annuelle de 1,6 million de tonnes de ciment. Avec son concept « Plant of Tomorrow » (l’usine de demain), la cimenterie d’Agadir utilisera des technologies d’autonomisation, la robotique, l’intelligence artificielle et l’entretien prédictif pour améliorer son processus de production », a indiqué le directeur industriel de LafargeHolcim Maroc Brahim Ez-zerrouki ».
4. Le rattrapage de croissance estimé à 14,7% ce deuxième trimestre : « Bonne nouvelle pour l’économie du pays. Le rythme de croissance devrait s’accélérer ce deuxième trimestre, permettant un rattrapage progressif. Selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP), l’activité économique enregistrerait une hausse de 14,7% par rapport au deuxième trimestre 2020 où elle avait chuté de 15,1% en raison de la crise sanitaire. L’accélération attendue ce trimestre sera alimentée par l’accroissement de 13,4% de la valeur ajoutée hors agriculture et d’un rebond de 15,9% de celle de l’agriculture, prévoit le HCP. Dans l’activité non agricole, le secteur tertiaire contribuerait pour +5,9 points à l’évolution du PIB, contre +4,2 points pour le secondaire. «Les activités industrielles, d’électricité et de construction évolueraient à un rythme relativement plus soutenu qu’au trimestre précédent», pronostique le HCP ».
5. Hausse annuelle moyenne de 9,5% sur deux décennies : « 9,5%. C’est le taux de croissance annuel moyen des échanges commerciaux du Royaume avec les pays du continent sur la période 2000-2019. Ils ont ainsi atteint 39,6 milliards de DH en 2019, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration. Les exportations marocaines vers l’Afrique ressortent à 21,6 milliards de DH, soit une croissance annuelle moyenne de 11%. Les demi-produits sont les principaux produits expédiés : 31,5% des exportations sur le continent en 2019. Ils sont suivis des produits alimentaires, des boissons et tabacs (28,5%), des produits finis de consommation (16,9%), des produits finis d’équipement industriel (14,1%) et des produits d’énergie et lubrifiants (4,5%). Au total, les exportations marocaines vers l’Afrique représentent 7,7% des expéditions totales du pays ».